Communiqué : Mosaïcultures Internationales Montréal 2013 présente un bilan positif

COMMUNIQUÉ
diffusion immédiate

Mosaïcultures Internationales Montréal 2013 présente un bilan positif :
achalandage record, taux de satisfaction incomparable et profits sont au rendez-vous

Montréal (QUÉBEC), le 15 novembre 2013 – Mosaïcultures Internationales Montréal 2013, l’un des événements les plus courus au Québec cet été, a dépassé ses objectifs en attirant 1 015 666 personnes au Jardin botanique de Montréal. En effet, les résultats à date confirment qu’il s’agit d’un achalandage record qui a généré des profits pour Montréal. C’est ce qui a été annoncé lors d’un point de presse qui s’est tenu à l’Hôtel de Ville ce matin.

Selon un sondage de la firme Léger réalisé pour le compte de Mosaïcultures Internationales de Montréal (MIM), le pouvoir d’attraction des Mosaïcultures Internationales® est indéniable : la moitié des visiteurs sont venus à Montréal surtout pour cet événement. Les répondants ont particulièrement apprécié, avec un taux de satisfaction de 100 %, le côté grandiose, l’originalité et la grande beauté des sculptures.

Pour la quasi-totalité des répondants, les Mosaïcultures Internationales® étaient la principale raison de leur visite au Jardin botanique de Montréal. Pour le tiers des gens, la dernière visite au Jardin botanique remontait à plus de cinq ans.

Les données recueillies révèlent que 19 % de la clientèle des Mosaïcultures Internationales® provenait de l’extérieur du Québec et que 11 % provenait de l’extérieur du Canada, soit des États-Unis, mais aussi d’ailleurs dans le monde. Par ailleurs, les Mosaïcultures Internationales® jouissent d’une notoriété enviable au Canada et aux États-Unis et contribuent au rayonnement international de Montréal.

« Le bilan des MIM2013 est très impressionnant et nous permet de constater des profits de l’ordre d’un million pour la Ville de Montréal. Cette édition a permis aux visiteurs de redécouvrir l’un des fleurons de notre ville, le Jardin botanique, et nous en sommes fiers. Les Mosaïcultures ont aussi contribué à consolider la position de Montréal comme ville novatrice et c’est pourquoi nous avons demandé à Mme Cormier de proposer des idées pour la célébration du 375e anniversaire de Montréal, en 2017 », a ajouté M. Harout Chitilian, conseiller de Ville dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville.

Pour sa part, Louis L. Roquet, s’est dit fier de cette dernière édition. « Cette exposition a mis à contribution l’industrie horticole du Québec et a généré des retombées économiques importantes pour Montréal et le Québec. Nous pouvons dire avec fierté : mission accomplie! Je tiens à souligner que ce résultat n’aurait pas été possible sans la collaboration étroite établie entre l’équipe de Mosaïcultures Internationales de Montréal et celle du Jardin botanique de Montréal, un Espace pour la vie. » a affirmé le président du conseil d’administration de MIM. En effet, selon une étude réalisée par KPMG-SECOR, la tenue des Mosaïcultures à Montréal en 2013 a contribué à injecter 35,3 millions de dollars de plus dans l’économie québécoise, provenant autant de l’organisation de l’événement que des visiteurs et participants. Les retombées économiques de l’événement correspondent pour Montréal à une valeur ajoutée à l’économie locale de 22,7 millions de dollars et à la création et au soutien de 371 emplois à temps plein. Pour le Québec, les retombées économiques correspondent à une valeur ajoutée à l’économie de 23,8 millions de dollars.

Rappelons que les deux œuvres présentées par la Chine, soit Une histoire vraie!, réalisée par la Ville de Shanghai, et Planter des platanes pour attirer le Phénix, de la Ville de Beijing, ont remporté ex æquo le Grand Prix d’Honneur du Jury International. Pour sa part, l’œuvre Terre Mère, présentée hors concours par Mosaïcultures Internationales de Montréal, s’est mérité le Grand Prix du Public Qatar Airways et le Prix Frédéric Back. Ce dernier prix a également été décerné à l’œuvre chinoise, Une histoire vraie! ce qui a fait dire à Mme Cormier : « Le grand succès des MIM2013 est tributaire de la qualité des œuvres réalisées par tous les participants. Force est de reconnaître qu’ils ont tous été à la hauteur et particulièrement nos amis chinois qui se sont surpassés et ont su démontrer leur maîtrise parfaite de cet art horticole. La compétition amicale et chaleureuse qui s’est établie entre Beijing, Shanghai et Montréal est très stimulante et contribue à amener la mosaïculture vers d’autres sommets. »

À propos de l’organisateur Mosaïcultures Internationales de Montréal (MIM)

La corporation Mosaïcultures Internationales de Montréal, a été créée en 2000 pour mettre sur pied la première édition des Mosaïcultures Internationales®, au Parc des Éclusiers du Vieux-Port de Montréal. Sa mission est de promouvoir l’art des jardins et l’horticulture comme une expression des valeurs du nouveau millénaire et une composante du paysage urbain.